La carie

Qu’est-ce qu’une carie ?

1 – comment est organisée une dent ?

Cavities_evolution_1

La dent comporte une partie extérieure,visible en bouche, qui est composée de dentine recouverte d’émail (couche hyper-minéralisée protectrice): c’est la couronne de la dent , assurant la mastication.
 

La partie cachée de la dent permet son ancrage: c’est la racine. elle est composée de dentine recouverte de cément, plus poreux, duquel partent des fibres ligamentaires qui la relie à l’os.
 

L’ensemble est traversé par des paquets vasculo-nerveux (canal et pulpe dentaire) qui assurent la sensibilité et la nutrition de la dent.  Tant que la carie n’est pas trop profonde, la dent est non douloureuse. Les premiers symptômes sont des sensibilités au chaud et au froid: mieux vaut ne pas attendre d’avantage avant de consulter votre chirurgien dentiste (risque de rage dent).

2 – La carie dentaire 

Cavities_evolution_2   Cavities_evolution_3   Cavities_evolution_4   Cavities_evolution_5

 

La carie dentaire, maladie infectieuse de la dent, est une lésion de l’émail et de la dentine. C’est probablement la lésion la plus courante au monde.
 

La formation d’une carie nécessite l’association de 4 facteurs :
 

    * des bactéries: toute bouche possède une flore bactérienne. Celle-ci peut comporter plusieurs centaines d’espèces, variables d’un individu à l’autre.
    * des substances nutritives qui alimentent le métabolisme des bactéries.
    * le terrain dentaire et salivaire. Nous ne sommes pas tous identiques. Il existe des variations génétiques et liées au mode de vie (minéralisation des tissus dentaires, malpositions, salivation, médications, habitudes alimentaires, fumeur ou non, degré d’exposition au stress,etc…). La différence principale est celle de la salive : pH, pouvoir tampon, quantité, etc.
    * le temps: l’évolution de la carie dépend du temps pendant lequel les trois facteurs précédents peuvent interagir.
 

Seules quelques bactéries induisent des caries: on les trouve en plus grand nombre dans la plaque dentaire,  biofilm mou adhérent à la dent dans lequel ses bactéries transforment les sucres en acides qui dissolvent l’émail puis la dentine.

D’où l’importance d’éliminer cette plaque dentaire par une hygiène quotidienne.

3 – Rôle de la salive

Lubrifiante, autonettoyante, utile à la mastication, la salive est l’un des atouts essentiels de la prévention des maladies dentaires. Elle sert de tampon. Tant que la dent est immergée dans un bain de salive, il y a échange mutuel et continu de calcium et d’ion phosphate entre la salive et l’émail: c’est un état d’équilibre.

Lors des repas, et surtout en cas d’alimentation acide et sucrée, il se crée un déséquilibre qui aboutit à une déminéralisation et donc une fragilisation de la dent. Il faut alors une heure pour que la salive retrouve son pouvoir tampon normal. On comprend ainsi l’effet néfaste du grignotage! Il est conseillé de terminer son repas par des aliments non cariogènes comme du fromage ou éventuellement un chewing-gum sans sucre qui stimule la sécrétion salivaire. Néanmoins, le plus important est l’hygiène bucco-dentaire (brossage, …).

De plus, les boissons acides ( cola, jus de citron, … ) entrainent une fuite des ions calcium et phosphate de la dent vers la salive, et il vaut mieux attendre 10 à 15 minutes avant de brosser les surfaces dentaires ainsi fragilisées. Une expérience amusante à faire en famille est de verser du cola sur une craie, elle illustre très bien ce phénomène.

 

Docteur Rouquette Gaëlle
Chirurgien Dentiste


Dernière mise à jour : 19 juin 2015
COUP DE COEUR
COUP DE COEUR

Des peintures de Laurence H.