Implants

Quoi de mieux pour remplacer une dent absente ?

L’implant dentaire est une racine artificielle ancrée dans l’os de la machoire. Il sert à remplacer la racine d’une dent extraite et à soutenir une prothèse. L’implant dentaire est l’intermédiaire entre la prothèse et l’os de la mâchoire.

Avant l’implantologie, lorsqu’une dent devait être remplacée, le chiurgien dentiste n’avait d’autre solution que la pose d’un bridge dentaire. Ces systèmes sont souvent une étape avant d’en venir à l’édentation complète à court ou moyen terme.. L’implantologie dentaire peut dorénavant remplacer totalement vos dents.

Bien entendu il existe des solutions alternatives aux implants dentaires, n’hésitez pas à demander plus d’informations à votre chirurgien dentiste.

Maintien du capital osseux : Il faut savoir que la mastication stimule l’os de la mâchoire ce qui a pour effet sa régénération naturelle. Si une ou plusieurs dents viennent à manquer, l’os n’est plus stimulé par les racines et se résorbe progressivement. D’où, parfois, la nécessité d’augmenter le volume osseux en réalisant une greffe osseuse, préalablement à la mise en place d’implants dentaires.

Sécurité : le taux de succès de l’intervention est supérieur à 95% en France, en cas d’échec de la cicatrisation , la pose d’un autre implant se fera quelques mois plus tard avec le même taux de succès. Demandez à votre implantologue des informations sur la prise en charge des frais de la nouvelle intervention en cas d’échec.

Confort & Esthétique : les implants dentaires doivent être indolores, sinon il faut rapidement consulter votre dentiste et faire une radio. Les implants dentaires occupent une place comparable à la dentition naturelle. Les prothèses dentaires sur implants présentent la même apparence que les dents naturelles, personne ne les remarquera, vous non plus.

Fonctionnalité : Les difficultés masticatoires consécutives à la perte des dents entraînent une détérioration de la digestion, qui se traduit par une diminution de l’absorption de vitamines, de minéraux, de fibres alimentaires et de protéines, et par une augmentation de gras et de cholestérol. L’implantologie dentaire peut apporter une solution permanente à ce problème.

Sensation d’appartenance : l’implant dentaire transmet les forces de mastication à l’os comme une racine naturelle. Cette sensation d’appartenance est encore mieux ressentie chez les personnes équipées auparavant de prothèse amovible.

La partie chirurgicale est réalisée chez un de nos correspondants.

Vous revenez chez nous pour la pose de la prothèse sur implant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Piliers personnalisés titaneProthèse implantaire en place
Après la chirurgie implantaire Piliers personnalisés titane Prothèse implantaire en bouche

Les contre-indications et complications des implants dentaires

Contre-indications absolues :

Pathologies cardiaques :
Valvulophathies et chirurgie valvulaire prothétique
Infarctus du myocarde récent
Insuffisance cardiaque
Cardiomyopathie
AVC (accident vasculaire cerebral)
Cancer évolutif
Maladies osseuses [Maladie des os de verre (L’ostéogenèse imparfaite), Maladie de paget, Ostéomalacie…]
Sida
Porteurs de prothéses orthopédiques
Maladies immunologiques et traitement par les immuno-suppresseurs
Toxicomanie et alcoolisme
Maladie psychiatrique graves (certaines)
Traitements de l’ostéoporose ou de certains cancers par biphospnonates (même plusieurs années auparavant)
Enfants (contre-indication avant la croissance des maxillaires) 17 /18 ans

Source : Department of Periodontics and Oral Medicine, School of Dentistry, University of Michigan, Ann Arbor, MI 48109-1078, USA. Medical contraindications to implant therapy: part I: absolute contraindications. Hwang D, Wang HL. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17172952

Contre-indications relatives Générale :

L’ostéoporose
Age (viellissement)
Tabagisme
Diabète
Le Génotype interleukin-1 positif
Certaines maladies cardiovasculaires (angine de poitrine)
L’hypothyroidisme
Grossesse
Maladies psychiatriques (Dental implant treatment for patients with psychiatric disorders.Addy L, Korszun A, Jagger RG.SourceBristol Dental School.)

Source : Department of Periodontics and Oral Medicine, School of Dentistry, University of Michigan, Ann Arbor, MI 48109-1078, USA.
Medical contraindications to implant therapy: Part II: Relative contraindications. Hwang D, Wang HL http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17356368

Contre-indications locales relatives :

Densité osseuse insuffisante
Pathologie buccale et parodontales
Bruxisme sévère
Infections dentaires (kystes ,granulomes …)
Mauvaise hygiène bouche et dents

Source :Department of Oral and Maxillofacial Surgery, University of Florida College of Dentistry, 1600 SW Archer Road, Room D7-6, Gainesville, FL 32610, USA. wmartin@dental.ufl.edu Local risk factors for implant therapy.Martin W, Lewis E, Nicol A http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19885433?log$=activity
Source :College of Dentistry, The Ohio State University, Columbus, Ohio, USA. melaniew@mb.sympatico.ca A review of selected dental literature on evidence-based treatment planning for dental implants: report of the Committee on Research in Fixed Prosthodontics of the Academy of Fixed Prosthodontics. Wood MR, Vermilyea SG; Committee on Research in Fixed Prosthodontics of the Academy of Fixed Prosthodontics

Complications des implants dentaires :

Risque anesthésique
Non ostéo-intégration de l’implant
Infections
Lésions nerfs
Hémorragies
Echec tardif de l’implant
Migration implant au niveau cavité sinusale

Source: http://www.fondationimplants.ch/pdf/zahnbrosch_fz.pdf

Docteur Rouquette Gaëlle
Chirurgien Dentiste


Dernière mise à jour : 22 novembre 2016
COUP DE COEUR
COUP DE COEUR

Des peintures de Laurence H.